// Vous lisez...

La presse en parle...

La Haute-Garonne puissance 10

- 58 qualifiés, 10 médaillés (3 d’or, 3 d’argent, 4 de bronze) issus de huit clubs différents. La Haute-Garonne a tenu son rang de grande puissance du taekwondo tricolore lors des championnats de France cadets et espoirs ce week-end à Montpellier. C’est tout sauf une surprise.

- Les lauréats, notamment, partaient parmi les favoris dans leurs différentes catégories de poids. Un statut qu’ils ont su assumer jusqu’au bout. Même si ce fut extrêmement délicat en -49 kg pour Cindy Rabani (Bruguières). La vice-championne d’Europe juniors était venue « chercher le titre » en espoirs après sa défaite en finale l’année dernière. Mission accomplie au terme d’un parcours crispant, puisqu’il lui a fallu attendre la décision des juges en demi-finale et la touche en or en finale pour être sacrée. « Le premier combat s’est très bien passé. C’est monté en puissance ensuite. En finale, j’ai fait attention, car elle monte beaucoup au visage », explique celle qui vise « l’or aux championnats du monde juniors ».

- Jordan Sabatier (Longages), de son côté, ne fait plus partie de l’équipe de France. Mais sa victoire chez les espoirs en -58kg pourrait changer la donne. À 17 ans, le médaillé de bronze aux championnats d’Europe juniors signe un parcours sans faute. « J’espère que ce titre va de nouveau m’ouvrir les portes de l’équipe de France. Les champions partent généralement aux championnats d’Europe des -21 ans. J’espère que ce sera le cas cette fois encore », savoure-t-il.Et le cadet Yoann Miangue (Toulouse Club TKD) a transformé en or sa médaille de bronze acquise un an plus tôt en +65kg.

P.-S.

article publié le 20/01/12 dans le journal quotidien "La dépêche du Midi"

#socialtags